fermer

Un autre regard sur la mort, par Syprès

© Hugues de BUYER-MIMEURE
Pour engager le changement en 2050, nous pensons qu’il est essentiel de dépasser le déni de la mort et de repenser les solidarités pour ce moment de fragilité. Depuis plusieurs mois, nous avons constitué un collectif de citoyens et créé une association Syprès, pour l’invention de nouveaux rites, de nouvelles attentions et de nouvelles solidarités autour de la mort. Près de 500 Bordelais ont participé à nos rencontres (cafés mortels, ciné-débats) qui ont confirmé le besoin de changer les choses et de se mettre en mode solutions – même si ce n’est pas évident d’aborder ce sujet.

Notre projet est de porter un autre regard sur la mort dans une démarche solidaire, écologique et sensible avec :

  • un service funéraire, en lien avec les arts et la beauté, respectueux et porteur de sens
  • un programme de Recherche et Développement sur les ritualités funéraires et la mort

Notre proposition en quelques mots-clés

Un service funéraire solidaire : concevoir une cérémonie à l’image du défunt et accompagner les proches ; apporter de la beauté, réinvestir les rites, les symboles, faire appel à des artistes pour mieux soulager, transcender ; garantir une dimension écologique avec un retour aux matériaux simples et naturels, et une minimisation des matières toxiques et de l’empreinte carbone ; enfin, prévoir ses obsèques, exprimer ses volontés et faciliter les démarches pour ses proches.
Une coopérative : favoriser l’implication citoyenne, collective et publique pour prévoir et accompagner ce moment de fragilité, et prendre part à une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC), en devenant sociétaire afin de participer à la gouvernance et aux comités d’action.
Une innovation sociale : avec l’ensemble des parties prenantes, dont un programme de recherche et de co-création pour imaginer de nouveaux services à la personne, mais aussi les familles, les établissements confrontés à la mort (EHPAD, MAS, hôpitaux…) et dans l’espace public.

Les prochaines étapes

2018

Proposer des événements sur le territoire : cafés mortels, ciné-débats, rencontres de co-construction
Engager une démarche projet pour démarrer les activités : ouvrir un site Internet (site à venir sur www.sypres.fr), écouter et enrichir le projet, fédérer des partenariats et lever des fonds, constituer une équipe opérationnelle

2019

Démarrer un programme de recherche : associer des centres de recherche, fédérer les parties prenantes et conceptualiser une démarche Recherche et Développement
Ouvrir une structure sous forme coopérative : ouvrir un lieu vivant autour de la mort (service, boutique), constituer un collectif de sociétaires et proposer des services

Pour aller plus loin, retrouvez l’article de Rue89 Bordeaux

Télécharger le dépliant

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook Twitter Youtube Newsletter