fermer

Rive Droite : Voir loin, Agir près

Les rencontres de la Grande Rive Droite ont eu lieu ce lundi 2 juillet au Rocher de Palmer à Cenon. Elle s’inscrivent dans le cadre de la mission BM 2050. Elles étaient l’occasion de croiser le regard des élus, des citoyens, chefs d’entreprises et associations afin d’imaginer ensemble les futurs possibles de la rive droite.

Cette journée du 2 juillet marque une première historique selon les mots d’Alain Juppé, président de la métropole. Ainsi, au Rocher de Palmer à Cenon, les 12 maires de la Rive Droite, les entreprises du territoire et les citoyens se sont-ils réunis. Tous sont d’accord pour dire qu’il y a urgence à repenser le territoire.

Des tables rondes du matin et des ateliers de concertation de l’après-midi, se dégage un consensus sur les quatres sujets que sont, la mobilité, le travail, la nature et le tourisme.

S’agissant de la mobilité, la nécessité de penser un réseau de transport complet fait l’unanimité. Il faut un système qui n’exclurait aucun moyen (métropolitrain empruntant les voies ferrées existantes, et à une cadence de 10-15min, téléphérique entre les deux rives…). Le métro a également été évoqué mais plutôt à l’échelle métropolitaine.

Deuxième consensus, il est possible de travailler partout. La question d’un nouveau management menant à une société plus collaborative et solidaire suscite l’adhésion de tous. De même les espaces de co-working et le télétravail ont séduit les participants.

Troisième consensus, les créations d’emploi sont à encourager encore davantage. De même, le patrimoine naturel du territoire devrait pouvoir attirer de nombreux touristes à condition de faire un minimum d’investissement. Le fort potentiel insuffisamment exploité de la rive droite a été largement souligné.

Il ressort également de ces rencontres, l’importance de préserver et améliorer ce qui fait l’identité de la rive droite : sa qualité de vie.

Les habitants comme les maires et les élus présents ont tous insisté sur la nécessité de dialoguer avec l’Etat, persuadés que les risques liés à l’inondabilité ne doivent pas interdire l’habitat : des propositions souvent proches de l’habitat lacustre ou de l’habitat sur pilotis ont été avancées ainsi que l’idée d’équipements publics-refuge.

Alain Juppé, entouré des 11 maires, a conclu la journée. “Voir loin, agir près” était le maître mot de cette journée. Il s’agissait de poser les bases d’un avenir commun pour ce territoire, qui malgré les investissements réalisés depuis 20 ans, a pu se sentir parfois délaissé. Il a terminé sur une citation de Bernanos : “Un monde gagné par la technique est un monde perdu pour la liberté”. Les citoyens doivent en effet, être libres de travailler partout, se déplacer et profiter du patrimoine naturel. Les innovations technologiques ne sont qu’un moyen de gagner cette liberté.

Retrouvez très prochainement les vidéos des premières rencontres…

Allez plus loin :

La Tribune

Sud Ouest

Aqui!

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook Twitter Youtube Newsletter