fermer

Quelle agriculture à l’horizon 2050 ?

Tags :
Organisée le 10 décembre, la concertation sur la commune de Parempuyre, sous la présidence de son Maire, Mme Béatrice de François, s’est focalisée sur l’agriculture en 2050.

Le changement climatique et les enjeux environnementaux ont constitué la toile de fond des deux tables-rondes de cette soirée qui ont été animées par la Direction de la Nature de Bordeaux-Métropole. La production agricole réalisée sur le territoire de la métropole ne pourrait assurer à sa population que sept jours de consommation ! Le développement de l’agriculture urbaine (sur les toits ou le long des murs) sera certainement utile pour lutter contre la chaleur mais ne sera pas suffisant pour assurer l’autonomie alimentaire de Bordeaux-Métropole qui apparaît difficilement réalisable, même à l’horizon 2050. Se nourrir de pilules ou d’insectes n’apparaît pas souhaitable mais, en revanche, la prise de conscience actuelle d’une agriculture plus respectueuse de l’environnement va s’accentuer et changer nos habitudes alimentaires et de consommation. Ce nécessaire changement sera d’autant plus rapide que les consommateurs modifieront leurs comportements d’achateurs en privilégiant les produits sains au détriment de l’apparence esthétique. Enfin, les possibles manipulations génétiques visant à adapter les semences aux changements climatiques ont soulevé l’inquiétude car nous n’avons pas assez de recul sur les risques que de telles manipulations pourraient faire courir à notre santé.

 

Voir aussi

Facebook Twitter Youtube Newsletter