fermer

Le camion du futur au Grand Stade de Bordeaux

Le 7 avril nous avons installé notre camion sur la fan zone du Grand Stade de Bordeaux, on est allé à la rencontre des supporters de football juste avant le match Bordeaux-Lille. Pour cette étape, on a rencontré des habitants de la métropole mais plus largement des gens de toute la Gironde. Il y avait de tous les âges et on a entendu des discours assez variés et pas stéréotypés sur le visage de Bordeaux métropole et son avenir en 2050.
Les géographes du camion du futur font des enquêtes de terrain, recueillent les avis des habitants et usagers sur place. C’est un ensemble de points de vue qui alimentent la réflexion globale. Voici la synthèse des discussions avec les passants lors du déplacement du 7 avril.

Qui avons-nous interrogé ?

A l’entrée du stade, entre la billetterie et les baraques à frites, nous avons interrogé des habitants venant de toute la gironde pour assister au match. Il y a des anciens, abonnés depuis 30 ans, ou des jeunes qui en profitent pour inaugurer leur permis B. Pour assister au match, ils viennent soit en voiture, soit en tram et subissent parfois les aléas des incidents du réseau ou l’attente à la sortie du parking du stade. La grande majorité des supporters aime le nouveau stade, mais étonnamment, tout le monde semblait avoir une meilleure technique pour se rendre au stade Chaban-Delmas sans encombres.

Ce qui va aujourd’hui

Pour ce déplacement, les gens nous ont parlé de la métropole au sens large, et de l’accès à l’agglomération depuis le reste de la Gironde. Globalement, les habitants sont satisfaits d’habiter en Gironde même s’ils déplorent l’accessibilité de plus en plus difficile à Bordeaux, les temps de trajet, la congestion… Après 8 déplacements, on voit que le lieu de vie privilégié des personnes interrogées est la proche périphérie de Bordeaux ; car elle rassemble de nombreux avantages en termes de cadre de vie, de niveau de services et de réseau de transport.
On nous a également inciter à valoriser davantage Bordeaux Lac, à en faire un lieu de vie animé.

Ce qui ne va pas aujourd’hui

Sachant qu’une bonne partie des supporters viennent de la périphérie de Bordeaux, les plus jeunes nous ont cité les problèmes de tramway, tandis que les plus vieux nous ont parlé des problèmes de circulation et des camions omniprésents sur la rocade. Certaines personnes craignent que la métropole « mise tout sur l’apparence » et ils sont attentifs à l’évolution de l’agglomération.

Ce qu’ils veulent pour demain

A l’horizon 2050 certaines personnes craignent des changements climatiques qui pourraient affecter le niveau de la Garonne ou provoquer des crues.
Mis à part ça, on a également eu de nombreuses propositions comme « faire un téléphérique entre le haut et le bas Floirac », « construire un monument totem sur la place des Quinconces pour observer tout Bordeaux», « aménager un grand parc dans Bordeaux, comme le jardin public », ou le très équin « pouvoir faire du poney dans Bordeaux ! »

Quelques idées pour le futur

  • Éviter les inondations
  • Faire un téléphérique entre le haut et le bas Floirac
  • Construire un monument totem sur la place des Quinconces pour observer tout Bordeaux
  • Aménager un grand parc dans Bordeaux, comme le jardin public
  • Que la métropole se réapproprie le Stade pour en faire un lieu utilisable par tous
  • Mettre en valeur Bordeaux Lac qui est peu connu des bordelais
  • Rénover Mériadeck avec plus de choses sur la dalle
  • Une ligue des champions pour les Girondins de Bordeaux au stade René Gallice

Ce qui n’arrivera pas en 2050

  • Bordeaux n’atteindra jamais 1.500.000 habitants
  • Sortir rapidement du parking du stade

 

Si vous souhaitez compléter et commenter ces avis, retrouvez l’équipe du camion du futur lors de nos prochaines dates ou participez sur le site www.bm2050.fr

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook Twitter Youtube Newsletter