fermer

Le camion du futur au campus

Le camion au campus
Le camion du futur s’est arrêté sur le campus de Gradignan Pessac Talence le vendredi 9 mars pour écouter ce que les étudiants avaient à dire sur Bordeaux Métropole aujourd’hui et demain.

Les géographes du camion du futur font des enquêtes de terrain, recueillent les avis des habitants et usagers sur place. C’est un ensemble de points de vue qui alimentent la réflexion globale. Voici la synthèse des discussions avec les étudiants lors du déplacement sur le campus le 9 mars.

Où vivent les étudiants du campus ?

Il y a bien sûr ceux qui vivent à Bordeaux même, ceux qui vivent encore chez leurs parents au-delà de la rocade, mais il y a surtout ceux qui vivent entre le campus et le centre-ville (Talence et Pessac notamment), à proximité du tramway, des lignes de bus et des commerces. Ils sont bien placés, tranquilles et quand ils veulent de l’animation, ils vont à Bordeaux.

Ce qui va aujourd’hui

Les étudiants sont contents d’être sur le territoire de Bordeaux Métropole. Le centre-ville de Bordeaux est beau, agréable pour se promener. Ils aiment les petites places bordelaises, la rue Ste-Catherine, les lieux culturels, les quais, les bords de la Garonne, les ambiances différentes entre les quartiers.

Ce qui ne va pas aujourd’hui

Pour 100 % des étudiants, le problème c’est le transport et notamment la portion maudite du tramway B entre Saint-Nicolas et Peixotto. Le coup de la panne quand tu as un partiel, ils en ont marre. Côté bus, les temps de trajet sont interminables. « Je passe ma vie à attendre le bus ».

Et puis il y a la galère pour trouver un stage à Bordeaux ! Et aussi la propreté de la ville. Et l’état du campus…

Les tops et les flops des étudiants.

Tu préfères…

Ce qu’ils veulent pour demain

Beaucoup veulent vivre dans le centre-ville, là où l’on peut tout faire à pied (et c’est beau!). D’autres veulent vivre autour du centre-ville (Pessac, Talence, Mérignac, Cenon). Mais il faut que ces territoires soient plus dynamiques, avec plus de services, d’animations et de l’architecture de qualité. Ils veulent des lieux de rencontre dans les centres de ces communes, développer la diversité et le dynamisme des quartiers.

Ils veulent de la ville et de la nature ! Il faut des arbres partout, de l’herbe où s’asseoir !

Ils veulent aussi un centre-ville piéton, avec des transports en commun efficaces, des pistes cyclables continues, des lieux pour garer les vélos. Certains veulent rendre obligatoire l’auto-stop.

Quelques idées pour le futur

  • Une climatisation géante en cas de canicule (« non mais sérieusement, comment on fait en cas de canicule à Bordeaux ? Il n y a pas d’arbres ! »)
  • Refaire les facs (avec une ouverture le week-end et des tramways après minuit).
  • Un quartier de loisirs à Bordeaux Lac ?
  • Pouvoir aller en bateau partout sur la Garonne.
  • Mieux accueillir les touristes qui ne parlent pas français !

Ce qui n’arrivera pas en 2050

  • Les gens polis.
  • Les gens qui arrêtent de tirer la gueule.

Si vous souhaitez compléter et commenter ces avis, retrouvez l’équipe du camion du futur lors de nos prochaines dates ou participez sur le site www.bm2050.fr

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook Twitter Youtube Newsletter