fermer

Le camion du futur à Bègles, Nansouty et Saint-Augustin

Le camion du futur a fini son périple en s’arrêtant à Saint-Augustin, Nansouty et Bègles pour parler de vous, habitants de la métropole, et comprendre vos attentes et aspirations pour 2050.

Après avoir recueilli plus de 1000 témoignages, vous nous avez exprimé un grand nombre d’idées et de souhaits, sur ce que vous aimeriez bien faire pour la ville, la métropole, votre quartier, votre famille et vos voisins.

3 mots rythment vos idées : formation, solidarité et économies.

Formation :
En 2050 vous serez tous formés aux gestes de premier secours, et à l’accompagnement des personnes en fin de vie, comme ça plus personne n’aura besoin de chercher l’ehpad « le plus humain » de la région.

Solidarité :
On a souvent parlé de manger bio et local en 2050, mais en plus de ça, vous iriez donner un coup de main au producteur local pendant la récolte, pendant les semis ou même pendant la vente.
D’ailleurs vous organiseriez aussi des chantiers participatifs entre voisins pour faire des travaux dans votre maison ou jardin et pourquoi pas pour construire votre propre éolienne. Oui, parce qu’en 2050 , chacun aura une éolienne dans son jardin. Et puis en 2050 on n’utilisera plus de monnaie entre habitants, seulement des échanges de services.

Economies :
L’idée, c’est de mieux dépenser l’argent public et pour ça vous êtes prêts à aider. Un exemple : les mairies ne paieront plus pour des services de nettoyage, des ménages de quartier seront organisées et tous les habitants du quartier y participeront. Comme ça l’argent économisé pour l’entretien pourra être réinvesti dans les transports en commun par exemple. Avec ces ménages de quartier, les habitants auront repris soin de leur rue.
Un autre exemple : on pourra financer l’entretien du pont Chaban-Delmas en proposant une activité pour les habitants dessus. Attention sensations garanties, à chaque fois que le pont se lève, vous pourrez monter dessus et vous lever avec lui.

Quelques idées pour le futur :

  • Des transports en commun le soir dans les communes périphériques.
  • Des frigos solidaires dans la rue et les écoles.

Ce qui n’arrivera pas en 2050 :

  • Que tout le monde parte et qu’il n’y ait plus personne à Bordeaux.

 

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook Twitter Youtube Newsletter