fermer

Le camion du futur à Artigues et Eysines

Le camion du futur arrive sur la ligne droite finale et s’est arrêté à Eysines et Artigues pour parler culture dans la métropole bordelaise en 2050.

Après avoir recueilli environ 500 témoignages, nous savons où il faudra aller pour manger et profiter d’un concert, aller voir une expo et parler à ses voisins, etc.

Première chose importante, on vous le dit, la culture ce sera gratuit en 2050. On ne payera plus pour assister à un spectacle, ni pour voir une expo ou encore pour apprendre à jouer du trombone.
Deuxième chose, si l’on entendra encore « je n’aime pas ça, je n’aime pas cette technique, ce n’est pas mon style », parce qu’après tout chacun ses goûts en 2050, en revanche, personne ne dira plus «  oh ce n’est pas fait pour moi, tu crois vraiment qu’on peut y aller sans passer pour des taches ? » au sujet d’un évènement culturel. Elle sera accessible à tous et les barrières psychologiques auront disparu depuis longtemps. Ce sera devenu possible parce qu’on aura à faire à une culture débridée et de proximité. On peut par exemple imaginer des bars musées à Eysines et des espaces de co-working salle d’exposition à Artigues.

Et oui, en 2050 la culture aura réussi à se débarrasser de l’étiquette patrimoniale qu’on lui affligeait dans le centre bordelais à l’époque. Et pour ça elle se sera installée en banlieue. Oui oui, on vous l’avait déjà dit à Pessac et Mérignac (https://www.bm2050.fr/le-camion-du-futur-au-marche-de-pessac-et-au-centre-commercial-merignac-soleil/), la banlieue en 2050 elle aura la cote.
Finalement il ne se passera pas un week end sans qu’il n’y ait un événement culturel dans une des communes de la banlieue Bordelaise, organisée par les associations de quartiers, les habitants, etc. Les Bordelais un peu curieux sortiront du boulevard pour venir voir ce qu’il s’y passe tandis que les amoureux de culture patrimoniale continueront d’arpenter les musées Bordelais, écouter des chœurs à l’opéra et les petites ruelles à la recherche de statues.

Quelques idées pour le futur :

  • Aller vivre dans l’espace
  • Des hôtels sous l’eau
  • Des mini hôpitaux de proximité
  • Des points de fraicheur et d’hydratation en centre-ville de Bordeaux

Ce qui n’arrivera pas en 2050 :

  • Un métro aérien
  • La création d’une station spatiale à Bordeaux
  • Les voitures autonomes
  • Que l’on devienne esclave des technologies

 

 

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook Twitter Youtube Newsletter