fermer

#BM2050 : Le C2D à Bordeaux Sciences Agro

Tags :
Jeudi 31 mai, Michel, Nathalie, Bernard…, quelques membres du personnel enseignant ou administratif de Bordeaux Sciences Agro ont joué au Blanc-Manger Bordeaux Métro pour imaginer notre territoire en 2050. L’occasion de collaborer sur un mode ludique.

Personnes aveugles ou mal voyantes, innovatrices et innovateurs, personnes bénévoles férues de patrimoine, militantes et militants LGBTI, salariés d’un concessionnaire auto, bénévoles de l’économie sociale et solidaire, etc… Comment contribuer à #BM2050 ? Le C2D, collectif de bénévoles de la métropole, réunit des groupes qui portent un intérêt commun, partagent une expérience afin qu’ils alimentent 2050 de leurs idées et convictions. Et pour les produire, le C2D utilise des méthodes ludiques (Il sera une fois, Retrofutur, Blanc-manger Bordeaux Métro) afin de stimuler la créativité.

A quoi ils tiennent / les priorités

Une alimentation plaisir : si les pilules peuvent constituer une partie de la nourriture en 2050 et permettre ainsi un gain de temps et un une solution pour nourrir le plus grand nombre, elles s’accompagneront de vrais repas plaisir, avec des produits locaux, autoproduits.
Un système de santé axé à 90% sur la prévention. Les opérations seront assurées par des robots.
Croissance démographique oblige : Plus de densité urbaine avec des formes d’habitat plus variées (terrasses, toits avec potagers, grottes…) ? Plus d’étalement urbain permettant de conserver la maison avec jardin ?
De nouveaux modes de déplacement plus économes.
Un équilibre entre l’humain et le numérique dans les modes de formation, avec une nécessité de conserver de la mobilité et des déplacements « sur le terrain ».
La fin des énergies « sales » : finis le pétrole, le charbon, le nucléaire, le gaz (sauf si bio gaz).

Le bric-à-brac du jour / les pépites

On se nourrira avec des algues, la nouvelle spécialité locale.
Nouvelles technologies et retour au « naturel » ne s’opposeront plus mais se complèteront :

La semaine : on mange des pilules,

  • Gain de temps
  • Gain de place
  • Nourriture pas chère
  • On peut nourrir tout le monde
  • Potentiel pour la vie dans l’espace (si un jour on y vit)

Le week-end : on cuisine les légumes du jardin, bio, locaux, de qualité, on prend le temps et du plaisir.

On rehaussera les immeubles en pierre avec des étages construits en bois local

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook Twitter Youtube Newsletter