fermer

Comment des jeunes se projettent-ils en 2050 ?

Ouverture d’une agence immobilière d’un nouveau type – orientcity – qui vous aide à trouver une variété de de logements tout autant qu’un projet de vie, fin de la voiture individuelle en ville et réaffectation des parkings en espaces pour de l’agriculture urbaine ou des activités culturelles, ouverture d’un dôme citoyen… sont quelques-unes des idées proposées par une quinzaine de jeunes.

La Fabrik à Declik propose à des jeunes de 16 à 35 ans de révéler leur potentiel. Pour cela plusieurs parcours leur sont proposés. L’un d’entre eux porte sur l’innovation sociale. Mais quel sujet de mise en pratique proposer pour ce parcours ? Et pourquoi pas 2050 ? Le Conseil de développement durable de Bordeaux Métropole avec l’association Osons ici et maintenant a donc fait plancher une quinzaine de jeunes sur le sujet. Venant de la métropole bordelaise et au-delà de la Gironde voire de Lyon, ils se sont attelés à ce sujet pendant 3 jours.

Partir de son bien-être

2050, le projet peut paraître impressionnant, même pour des jeunes gens pour lesquels cet horizon temporel ne sera pas une fiction. Pour les aider à se connecter au sujet, chacun est parti de ses usages, de ses besoins : qu’est-ce qui nous procure du bien-être, de l’inconfort, que pouvons-nous améliorer ensemble ? C’est l’émergence de premières pistes vers demain. Très vite des intérêts s’agrègent autour des grandes thématiques proposées. Le groupe retient de travailler sur 5 sujets : se loger, être actif, trouver sa place, se nourrir, se déplacer. A partir de ces intitulés sont produites cinq propositions. Cette vidéo donne un aperçu de ce travail et des propositions.

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook Twitter Youtube Newsletter